Tolérance Z'Héro <3 A chacun de voir ce qui lui revient

August 3, 2016

Bonjour à tous,

 

Nous sommes tous impactés de loin ou de près par la violence sociétale. Celle ci est palpable et les tension politiques et économiques coupent le souffle de nombreuses personnes.

L’écoeurement et la tristesse peuvent être parfois suivies de colère. Cette colère est elle aussi visible sur les réseaux sociaux. Nous constatons que notre voisin commence à vomir des propos racistes sur des murs facebookiens. La peur a pris le dessus, elle s’exprime de différentes manières.

Nous savons grâce à la physique quantique, ainsi qu’à beaucoup de chercheurs, de penseurs...Bref des gens qui ont pris le temps de nous déblayer le chemin du savoir, si on s’y intéresse, sur le fait que nous sommes tous liés/Reliés d’une manière énergétique.

D’ailleurs ce premier concept que l’on expérimente dans l’énergétique nous rend tout fou fou de contentement et de magie. Car sachant cela, beaucoup d’autres concepts très jolis en découlent. La loi de l’attraction, l’effet miroir, les synchronocités, la vibration etc...Toutefois, parfois plus on avance sur ce chemin et plus on se dit “savant”, au dessus de gens peu conscients etc...et nous oublions les bases...Les bases de ce phénomène énergétique qui nous dit beaucoup de choses.

 

Beaucoup de violence qui habite en chacun de nous se voit de manière plus visible à l'extérieur. Le monde/la société restant un prolongement de nous même, nous pouvons constater que l’humanité est en train de vomir ses blessures et ses névroses. Celles ci transcendées, nous pourrons espérer des changements plus humanistes. L’être humain qui aura fait la paix avec son passé, avec ses zones d’ombres, pourra vivre dans un pays qui ne sera plus enclin à ses propres égrégores d’injustice, de querelle et d'histoire lourde.

 

Quand nous sommes tristes, la tristesse peut se transformer en colère et ne sachant pas encore bien gérer nos émotions et bien nous pouvons les vomir sur facebook, sur notre voisin, mari ou collègue. Sans nous rendre compte que nous véhiculons exactement l’opposé de ce que l’on voudrait voir s’établir dans le monde. “Je veux un monde de paix et de tolérance donc je vais aller me battre contre machin, qui a selon moi, un comportement peu évolué etc….” Ceci n’a aucun sens. Nous ne pouvons pas plaquer notre idéal et notre monde sur celui des autres. Cela s’apparenterait à une extrême violence pour celui qu’on essaye de convaincre. On reproduit ainsi la violence, en pensant prôner la paix. Un vieux concept religieux qui a fait pas mal de mort à grande échelle.

La seule et grande marge de manoeuvre que nous avons, c’est d’incarner la paix et la joie que nous voulons voir dans le monde, sans l’imposer. L’incarner signifie devoir apprendre à gérer son émotionnel, ses tripes, ses névroses, ses blessures qui parfois peuvent faire vriller carrément du coté obscur!! Je reconnais mon émotion, je l'accueil, je la transmute et je la dépose afin qu’elle ne me conditionne plus. Je vis grâce à mes belles émotions. Elles me donnent la température et m’aident à signaliser le chemin de ma réalisation. En tant que panneau de signalisation mais pas en tant que mégaphone. Quoi que ! L’art est un merveilleux mégaphone de l’émotionnel mais l’art permet de la transcender.

 

Ne paniquons pas, car l’être humain grandit et évolue, nous pouvons le voir à travers des siècles. Grâce à internet, les êtres humains montrent qu’ils veulent s’autonomiser et prendre l'initiative de mouvements citoyens. Beaucoup d’initiatives dans ce genre nous changent la vie au quotidien. Ces jeunes créateurs, entrepreneurs, association, décentralisent un pouvoir invisible. Le pouvoir revient peu à peu à l'individu car il apprend à diffuser cette énergie. Ce changement se traduit par un gouvernement moins fort, des initiatives citoyennes boudées par les médias et des scandales/manipulations misent aux grand jours par la puissance de l’information collective.

 

Nous sommes en train de tâtonner sur cette voix de libération et d’humanisme. Nous vivons nous aussi une forme de révolution qui a son lot de violence.

La lumière ne juge pas mais révèle et avant tout changement il faut déconstruire l’ancien. Cette lumière mise sur toutes les zones d’ombre peut être dur à digérer. Et c’est le serpent qui se mort la queue. Nous sommes en pleine digestion/indigestion.

Ce centrer sur sa propre créativité, sur ce qui nous anime au plus profond de nous est aussi la meilleur méthode d’évolution et de digestion.

 

retrouvez moi sur www.lebonheurenlumiere.com

gros bisous 

 

Emeline

Emeline

 

 

Please reload

Recent Posts

October 26, 2019

September 23, 2019

Please reload

Archives
Search By Tags