Soumission et maltraitance domestique.

April 27, 2016

 

Coucou tout le monde 

 

Ce sujet qui touche un bon nombre de couple n’est pas seulement réservé aux femmes. Les hommes comme les femmes peuvent être victime de maltraitance psychologique et de soumission sournoise.

Je l'ai beaucoup constaté suite à des séances avec des clients. 

Cette problématique récurrente mérite un article étant donné le nombre de personnes que j'ai accompagné pour ça. 

 

Il n’est jamais évident de tomber de ce genre de piège. “On ne le voit pas venir”.

Le couple au départ bercé d’amour, de projet et de passion ne vit pas forcément d’anecdote témoignant d’un déséquilibre entre les partenaires.

Ce déséquilibre présent dès le début mais caché, se révèle et s’installe au fur et à mesure de la relation. Tacitement, sournoisement le déséquilibre est de plus en plus visible.

Cela commence par le fait que les projets de l’un sont plus important que les projets de l’autre. Les amis de l’un font parti intégrante de la vie du couple, mais pas les amis de l’autre. Et s’en suit des comportements induisant un manque de considération pour l’autre.

Des jugements commencent à pointer leur bout de leur nez;  des réflexions moqueuses, et une validation ou une contestation de tous les dires de la personne dite soumise.

Il est évident dans ce genre de configuration que la personne dite soumise assume la majorité des taches domestiques, mais cela est complètement acquis et justifié sans mot dire par le fait que l’autre a beaucoup mieux ou plus important à faire. Le dominant du couple se révèle de plus en plus  tyrannique et critique de plus en plus les actions de l’autre.

Cette configuration qui est décrite en quelque ligne peut avoir une évolution sur un bon nombre d’année. Par conséquent tout le monde s’endort dans ce système dit “normal”. Un malaise s’installe malgré tout mais il n’est pas forcément identifié. Ce malaise est difficile a révélé car le couple est bien souvent dans le déni. De nombreuses disputes mettent ce malaise en lumière mais il finit par être justifié par la fatigue ou une trop grosse charge de travail.

Au fur et à mesure, la personne soumise s'éteint littéralement et l’autre s’installe progressivement dans le fauteuil de tyran.

La personne soumise doit se réveiller car le tyran prend aussi la place qu’on lui donne.

Lles apparences sont souvent trompeuses et l’entourage est souvent bien loin de la réalité.

Ce genre de couple montre souvent une apparence des plus paisible, mais bien souvent quelques amis observateurs constatent le mal être malgré que le tyran aime par dessus tout préserver les apparences. Il est important de ne pas fermer la porte à ces amis courageux, car bien évidemment leur aide est précieuse. Au départ la personne dite soumise trouve un tas d’excuse à l’autre pour ensuite se réveiller peu à peu.

Les preuves d’amour sont souvent exprimées de manière calculée pour culpabiliser l’autre ou pour l'apaiser dans les moments de rébellion.

 

Le tyran se révèle tyran car on lui laisse sa place de tyran. La personne, dite victime, n’a pas respecté ses limites à elle. Le monde et les limites de l’autre sont devenues les siennes. Les personnes tyranniques vont facilement trouver des personnes souffrant d’une certaine dépendance affective. Il est important d’accepter ce fait et de travailler sur cette blessure.

Se réveiller implique de donner des limites à l’autre. De ne pas tolérer de se faire moquer régulièrement ou rabaisser, partager l’amour de manière équitable, se faire aimer comme on aime. Ne pas sans cesse se mettre en retrait pour les intérêts de l’autre etc.

Une fois ce blocage de dépendance dépassé, les limites peuvent être posées et c’est là que les changements opèrent. Il est rare de voir ce genre de couple évoluer ensemble. La séparation est souvent l’issue. Pour qu'un couple évolue et grandit ensemble  il faut avoir de l'espace dans le couple pour se révéler tous les jours.

 

Retrouvez moi sur www.lebonheurenlumiere.com

 

Gros bisous 

 

Emeline 


 

Please reload

Recent Posts

October 26, 2019

September 23, 2019

Please reload

Archives
Search By Tags