Choisir de vivre

November 9, 2015

Lorsque l’on fait attention aux synchronicités, au heureux hasard, aux coïncidences improbables, aux chiffres parlant (etc), nous sommes presque tentés de penser que le monde entier tourne autour de nous, pour nous, comme pour Jim Carrey dans le film the Truman Show.

Mais en fait il s’agit bien de cela, car nous possédons tous un univers rien que pour nous, qui s'entremêle avec les univers des autres, qui ensemble forment un grand tout.

Cette machine bien huilée s’organise divinement avec notre pouvoir créateur.

L'intérêt de constater cette dynamique, c’est de prendre conscience que les choses ne se font pas sans notre énergie et sans nos croyances inconscientes. Chacun travaillant dans son propre univers, nous sommes responsables de la couleur de celui ci. Responsable pas dans le sens “Haha bien fait c’est de ta faute” , mais plutôt dans le sens ou chaque évènement est présent pour nous faire grandir et évoluer. On ne le conscientise pas toujours, mais on veut sans cesse évoluer, et la stagnation est un poison.  Notre âme demande des expériences pour nous réajuster (ouais je sais, des fois elle peut pas juste aller caresser les nuages celle la!On se repose quand ?huhuhu).

 

Tous les jours à chaque instant nous sommes face à nos choix, envies et désirs. Un fossé se créé entre ce que l’on pense vouloir et ce que l’on veut vraiment. La douleur vient de la lutte entre ses deux parties. “Je veux deux chiens et une maison à la campagne, et non tu veux juste rencontrer des gens et profiter de la vie, le jardin ne se limitera pas à ta maison. Tu veux que la vie soit ton terrain de jeu. “

 

 

L’âme se fait plus vibrante, plus aimante, et  plus présente, elle chante sans cesse dans le coeur. Quand on refuse de l’écouter, on s'éteint progressivement. On meurt de l’intérieur. On meurt en pensant marcher droit devant, on meurt en mangeant, on meurt en parlant, en meurt en riant. Enfermé dans ce corps si présent, si lourd de ses limitations, plus rien n’a de sens et en même temps, on pense faire les choses pour remettre du sens.

Mais la vie ne s’invente pas, elle ne se conceptualise pas, elle se respire. Faire corps avec elle, la laisser traverser tout notre être, et à ce moment la, se sentir vivant, vraiment. Pour nous même et personne d’autre. Une fois ce parfum de liberté respiré, on est complètement enivré. Une fois qu’on a goûté à ce parfum, le reste parait bien fade. On ne veut plus rien s’imposer, jamais, sous peine de hurler.  

Gare au coté mosachiste de la personnalité qui n’a rien à voir avec notre âme mais qui fait son travail comme les autres. Et lui se dit que la vie est dure, que c’est ainsi, qu’on ne mérite pas mieux, et que le tsunami de vie va finir par tuer tout le monde, nous y compris.

Se choisir toujours quoi qu’il arrive? ba oui ma bonne dame. Pas facile hein?

Se choisir pour s’aimer, aimer, vibrer...Te rappelles tu de cette sensation?

Avons nous vraiment le choix? Oui sûrement entre vivre ou mourir. <3

 

Gros bisous

 

Emeline


 

 

Please reload

Recent Posts

October 26, 2019

September 23, 2019

Please reload

Archives
Search By Tags